Comment protéger son jardin en hiver

Tout ce qui vit dehors est soumis au triste sort des bas et des hauts de la météo. Et elle sait jouer au yoyo ! Alors comment offrir à son jardin tous les moyens de se sentir bien? « On sort d’une sécheresse l’été dernier », souligne le paysagiste Franck Espagnet. Commençons donc par rectifier le tir pour ne plus faire souffrir nos végétaux…

On ne le répétera jamais assez : pour pallier tout danger, paillez ! Pour tout ce que vous avez planté, il n’y a pas meilleur bouclier. Ecorces, branchages et feuilles mortes vont venir cet hiver protéger les racines des plantes frileuses. L’impact est encore meilleur à l’approche des grandes chaleurs : toute l’humidité va pouvoir être conservée et vos bébés du jardin ne seront plus jamais brûlés.

 

La toile d’hivernage, c’est pas automatique !

Suivant la manière dont vous taillerez vos arbres, vous leur offrirez une barrière au gel. Franck Espagnet conseille de « bien faire des coupes en biseau, c’est-à-dire obliquement dans un angle de 45 ° environ par rapport à l’axe de la branche, en tête de bourgeon pour que l’eau coule à l’extérieur des bourgeons et éviter ainsi le gel ».

 

Le paysagiste professionnel préconise de tailler les arbres en biseau en tête de bourgeon pour éviter les effets du gel

 

Si la saison est propice à tisser une toile d’hivernage, le professionnel s’inquiète de son usage : « Il ne faut pas la mettre trop tôt », prévient celui qui considère que les températures deviennent vraiment méchantes pour les plantes, « à partir de -4/-5 °C. Jusqu’à -3, elles supportent, il faut laisser faire », estime-t-il.

Car sous le voile, la plante s’attendrit et s’affaiblit. L’humidité s’installe aussi. Bref, à trop vouloir bien faire, l’hiver risque de vous laisser un goût amer. Donc, le voile d’hivernage, c’est pas automatique !

 

Un sol revivifié pour le potager

 

Si à la saison dernière, votre potager a été attaqué par des vers, il est temps d’y remédier. Pour armer votre sol contre ces parasites, c’est le moment de « le fendre et de bien le retourner, afin de laisser le froid agir ». Car ces petites bêtes qui adorent manger vos salades sont très craintives face aux températures négatives. Voilà une bonne occasion de s’en débarrasser avant de se retrousser les manches pour installer une nouvelle planche de légumes !

C’est quand on est bien au chaud dans la maison que l’on peut se projeter sereinement dans le futur de son extérieur : « Si vous voulez dessiner une allée ou creuser une piscine, allez-y !, lance l’entrepreneur, car on peut abîmer le jardin, il ne risque rien et quand le printemps arrivera, tout sera propre et on en profitera. »

 

Découvrez également cet article sur le blog Mon Envie Maison !


ecopartage

Bons plans

Consommation vrac : l’affaire est dans le sac !

Avant les années 60 et les Trente Glorieuses, la vente en vrac...

+